L’hiver sous la table

  • Une pièce de Roland Topor (1938-1997) Artiste aux multiples talents : illustrateur, cinéaste, peintre, dramaturge, écrivain, poète, chansonnier, metteur en scène....

L'hiver sous la table est représentée en 1994 en Allemagne, puis en 1995 aux Pays-Bas, 1996 en Pologne, 1997 en Belgique, puis enfin à Paris et reprise en 2004 dans une mise en scène de Zabou Breitman.

 

Roland Topor – qui est-il ?

Roland Topor, fils d’émigrants juifs polonais né à Paris en 1938, disparu en 1997, est un artiste polymorphe : dessinateur, caricaturiste, scénariste, romancier, auteur et décorateur de théâtre, cinéaste (La Planète sauvage) et créateur  d’émissions pour la télé (Merci Bernard, Téléchat).

Il écrira des dizaines d’oeuvres de genres différents : des romans, des recueils de nouvelles, des pièces de théâtre, des contes, pour enfants et pour adultes. Dynamiter les tabous et les conventions sociales, s’emparer du corps et de ses représentations pour en faire son terrain de jeu… voilà très succinctement ce qui caractérise ses oeuvres.
« Un corps est aussi riche de forces à l’intérieur qu’une société – une des centrales les plus puissante c’est le sexe
– chaque fois que l’on essaye de se débarrasser du sexe on commet un crime contre l’humanité. Or pour moi ce qui est le garant de l’humanité c’est ce mélange d‘humanité et de conscience ». (Topor – TV5 Monde entretien)

Synopsis :

L’Hiver sous la table , pièce la plus jouée du répertoire de Roland Topor, raconte l’histoire d’une jeune femme (Florence), traductrice mal payée, qui sous-loue le dessous de sa table à un cordonnier immigré (Dragomir). Lui vit au paradis car les jambes de Florence sont magnifiques.

Elle, elle accepte cette cohabitation avec une forme d’ingénuité et de plaisir pour arrondir ses fins de mois, dit-elle. Cette belle harmonie ne durera pas. Trois autres protagonistes vont leur rappeler certaines réalités très crues…

Représentation au Théo-Théâtre (Paris 15e) tous les vendredis du 06/03 au 26/04/2020 sauf 13/03.==> Représentations annulées suite à la crise sanitaire

Réservations  Cliquez ICI ; Téléchargez le Dossier de presse

L’Hiver sous la table est une comédie légère et grave, tendre et féroce, cocasse et touchante à la fois. Où l’on bouleverse les hiérarchies sociales et la bienséance avec ingénuité et irrévérence.

Note d'intention

Pourquoi cette pièce ?
Lionel Le Lay – metteur en scène

Les deux immigrés artistes qui trouvent refuge chez Florence incarnent cette lutte entre le conformisme social, les contingences économiques d’une part et  le besoin sexuel, le besoin de liberté et d’expression d’autre part qui débordent du cadre matérialisé par la table.

La hiérarchie sociale est plantée dès la première scène par cette situation aussi incongrue que simple : les uns vivent au-dessus; les autres, en-dessous de la table. Beaucoup des réalités crues échangées entre deux personnages, placés au-dessus ou en-dessous de la table, apparaissent encore plus choquantes du fait de ce dispositif : celui qui est l’objet des propos échangés étant juste en-dessous ou juste au-dessus.  Et il est jouissif, dans ce cadre qu’est la table, de voir le personnage essayer de contenir ses désirs dans ces limites implicites ou au contraire déborder et s’affranchir des contraintes imposées.

Topor dénonce avec un humour corrosif cet ordre  social matérialisé par ce cadre et auquel on se soumet, la brutalité des parvenus qui méprisent les pauvres, le vernis qui craque et fait ressortir la vulgarité des pensées et l’animalité des pulsions.

« En tant que gosse, je m’amusais beaucoup plus sous la table. J’aimais surprendre les jambes des dames, les mondes secrets » (Topor – entretien).

Ce sont ces émotions et ces questions que j’ai voulu faire ressortir dans le travail réalisé avec les acteurs et mes choix de mise-en-scène.

Distribution

 

 

 

Marielle Ferret

Marielle FERRET

 Florence Michalon

Christophe DELZONGLE

Christophe DELZONGLE

Dragomir

Olivier LE MONTAGNER

Olivier LE MONTAGNER

Gritzka

Christine SCHAER

Christine SCHAER

Raymonde

Philippe DAURIAC

Philippe DAURIAC

Marc Thyl

 

Mise en scène

Lionel LE LAY

 

Costumes et accessoire

Christine SCHAER, Marielle FERRET

 

Décors

Lionel LE LAY, Christine SCHAER

 

 

Lumières

Lionel LE LAY

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *